Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > De l’eau sur la Lune ?

De l’eau sur la Lune ?


Les promoteurs d’une future base lunaire en rêvent, les astrophysiciens affinent leurs théories et la NASA emploie les grands moyens !

Chercher de l’eau dans le système solaire est l’un des fils conducteurs de la recherche spatiale. Mais sur la Lune, n’est-ce pas un peu dépassé ? À la suite des analyses des roches ramenées par les missions Apollo (1969-1972), on avait conclu que la Lune, sans atmosphère et à la gravité faible, avait perdu toute son eau.

Pourtant, depuis une décennie, plusieurs missions ont pensé avoir trouvé de l’eau au voisinage des pôles : Clementine en 1994 a détecté l’écho radar d’une structure solide (mais était-ce vraiment de la glace ?), Lunar Prospector en 1998 a mis en évidence la présence de l’élément hydrogène (mais était-ce dans H2O ?), et récemment en 2008, Chandrayaan-1 a enregistré la signature spectroscopique de ce qui pourrait bien être la précieuse molécule.

Des zones de la Lune sont perpétuellement plongées dans l’obscurité ; de la glace d’eau y est peut-être restée piégée.

Pour en avoir le cœur net, en novembre 2009 la NASA précipita dans le cratère Cabeus, près du Pôle Sud, une fusée de 2,3 tonnes. L’impact creusa un trou de 20 à 30 mètres, provoquant un impressionnant panache de débris.

La sonde LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Satellite) et la fusée porteuse en route vers la Lune – vue d’artiste

La sonde LCROSS, qui suivait de près, put analyser les matériaux et révéler des quantités significatives d’eau (une dizaine de seaux !).
Cette eau proviendrait-elle de la chute de comètes, dont le noyau est fait de glace, il y a 3,5 milliards d’années ? Ce n’est pas exclu. Il reste cependant à confirmer ces résultats.

Ce texte est actuellement affiché sur Le panneau de Mars.


Accueil | Plan du site | Espace privé